L'Union européenne est la première puissance économique et commerciale de la Triade. Avec un demi-milliard d'habitants, elle détient le tiers des richesses mondiales produites. Néanmoins, elle se distingue des deux autres grandes puissances, les États-Unis et le Japon. En effet, l'Union européenne est un association de 27 États, réunis autour d'un projet commun. Espace de solidarité, l'Union européenne cherche à atténuer les inégalités en procédant à des transferts financiers. Grâce aux mécanismes de subvention, les régions défavorisées ou en difficultés bénéficient d'aides.

     Deux exemples : Un État, le Portugal et une région ultrapériphérique (R.U.P.), la Réunion.


Il y a 17 ans je devenais Européen

    Je me souviens de la veille de la rentrée du Portugal dans la Communauté Économique Européenne (C.E.E.). C'était le 31 décembre 1985 [...]. De mon point de vue idéaliste, voir naïf, être européen signifiait qu'un jour ou l'autre je bénéficierais du même système social que les Suédois, des mêmes produits de qualité que les Français, du perfectionnement artistique des Italiens, et peut-être aussi d'un peu de la joie de vivre des Espagnols. Qui plus est, pour quelqu'un né dans un pays qui avait connu la dictature pendant quarante-huit ans, jusqu'en 1974, l'Europe représentait la liberté pour toujours. Elle signifiait que je ne serais plus l'objet de suspicions simplement parce que je voulais étudier ou travailler à l'étranger, ou visiter le Prado (musée) à Madrid. Elle signifiait qu'à partir de ce moment je serais détenteur d'un passeport où, aux côtés du mot Portugal, figureraient les mots magiques d'Union européenne, qui traduisent le fait que, même contre mon propre gouvernement, je ne serais plus seul. Eh bien, dix-sept années ont passé. L'U.E. a apporté au Portugal de bonnes choses mais aussi d'autres qui sont difficiles à admettre, comme l'interdiction de consommer des jaquimzinhos (de jeunes poissons qui n'ont pas encore atteint la taille minimale autorisée par Bruxelles) ou encore la rentrée scolaire fixée à début septembre alors que c'est toujours l'été dans nos contrées. Pendant ces dix-sept années, l'Union a apporté une contribution pour aider le Portugal à combler son retard. Ceux qui n'ont pas la mémoire courte peuvent témoigner des changements et de l'amélioration de notre niveau de vie depuis l'adhésion du Portugal. [...] Rassembler un continent entier qui paraissait voué aux conflits et aux guerres, faire en sorte que chacun enterre les différences et essaie de construire un gouvernement commun fondé sur une législation comme représentant le meilleur de notre patrimoine : c'est le projet le plus visionnaire qui ait jamais été proposé.

    Miguel Sousa Tavares, Courrier International, N° 632, 12/18 décembre 2002

1. Présente le document (nom du journal, date et auteur).

2. Relève et classe les arguments favorables et défavorables à l'Union européenne.

3. L'auteur est-il plutôt favorable ou défavorable à l'Union européenne ?


Viaduc de St Paul, Route Nationale 1, la Réunion.

4. Quel projet l'Union européenne finance-t-elle ?
5. Comment expliquer que la Réunion touche cette aide de l'Union européenne ?

    Certains États européens conservent une aire d'influence mondiale bien supérieure à d'autres (ex : Royaume-Uni, France et Allemagne). L'idée d'une défense et d'une diplomatie européenne commune a été avancé avec la Politique Étrangère et de Sécurité Commune (P.E.S.C.). Mais cette politique est limitée par les intérêts particuliers des États. Ainsi, l'Union européenne semble être divisée à propos des limites de l'Union, du sens à donner à la construction européenne ou encore de son rôle politique. 
    Par exemple l'adhésion de la
Turquie soulève des débats.


L'adhésion de la Turquie à l'Union européenne : pour ou contre ?
(Jean-Christophe Victor, Le dessous des cartes, Arte)

6. Relève et classe les arguments favorables et défavorables à l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne.

Retour à l'accueil