Activité 4ème # La société industrielle

Document 1 Budgets de deux familles

Dépenses d'une famille bourgeoise

En francs

En pourcentage

Alimentation

7000 28

Frais d'entretien de la maison

6000 23

Salaires des 8 domestiques

5000 19

Chevaux et voitures

2000 3

Bibliothèque

500 2

Habillement

6500 25

TOTAL

27000 100

Dépenses d'une famille ouvrière

En francs En pourcentage

Alimentation

1800 75

Linge et vêtements

200 10

Chauffage et éclairage

100 5

Loyer

200 10

TOTAL

2300 100

Document 2 Journal d'une jeune fille française

« 24 décembre 1866. Je vais avoir 14 ans. Ma vie a été heureuse jusqu'ici. Mon seul chagrin a été le départ d'une bonne qui m'avait élevée et m'aimait comme sa fille. C'est maman qui a commencé mon éducation et c'est encore elle qui m'apprend l'histoire, la géographie et à bien réciter des vers, mais j'ai des maîtres pour l'anglais, l'italien, le piano. Je suis le catéchisme à Saint-Jacques-du-Haut-Pas, ma paroisse. Un de mes frères, Léon, est ingénieur des Mines à Lille, mais il va bientôt prendre une fabrique de sucre. Le second, Urbain, travaille pour rentrer à l'École polytechnique.

1er janvier 1867. Le voilà donc bientôt passé, ce jour de l'An tant désiré ! Mes parents m'ont donné deux petits fauteuils en velours ; mes grands-parents 40 francs, mon frère un collier d'or, les domestiques un verre de couleur. Hier, c'était notre petite soirée, et je me suis beaucoup amusée ; nous avons dansé jusqu'à minuit et demi ! J'avais une toilette charmante, et j'étais coiffée à mon avantage... »

Lucile Le Verrier, Journal (1866-1878)

Document 3 Journal d'un garçon anglais 

« J'avais sept ans quand je commençai à travailler à la filature de laine. Les heures de travail étaient de cinq heures du matin à huit heures du soir avec un intervalle de trente minutes à midi pour se reposer et manger. Il n'y avait pas le temps pour se reposer et manger dans l'après-midi. Nous devions prendre nos repas comme nous pouvions, debout ou autrement. (…) Dans cette manufacture, il y avait environ cinquante enfants à peu près de mon âge. C'est à coup de lanière de cuir que les enfants étaient tenus au travail. »

D'après la déposition d'un ouvrier anglais devant une commission d'enquête en 1832.

Document 4 La mine (image de couverture)

1. Quelle est la plus grosse dépense pour cette famille bourgeoise ? (doc. 1)

2. Quelle est la plus grosse dépense pour  cette famille ouvrière ? (doc. 1)

3. La famille bourgeoise a-t-elle des employés ? Justifie. (doc. 1)

4. La famille bourgeoise a-t-elle des loisirs ? Justifie. (doc. 1)

5. La famille ouvrière est-elle propriétaire ? Justifie. (doc. 1)

6. Que fait cette petite fille au cours de sa journée ?
(doc. 2)

7. Montre que cette fille est issue d'une famille riche. (doc. 2)

8. Que fait ce garçon de ses journées ? (doc. 3)

9. Montre que les conditions de travail étaient dures.
(doc. 3)

10. Où ces ouriers travaillent-ils ? (doc. 4)

11. Que peuvent-ils sortir de cette mine ?
(doc. 4)

12. Regarde attentivement la photographie. Montre que les conditions de travail sont mauvaises et dangereuses. (doc. 4)

Retour à l'accueil